Skip Global Navigation to Main Content
Skip Breadcrumb Navigation
Devise
 

E Pluribus Unum (De plusieurs, Un)

Au moment de l’élaboration du Sceau des Etats-Unis , Pierre Eugène du Simitière, qui participait au projet, proposa d’ajouter une devise au blason : “E Pluribus Unum”. Le 15 septembre 1789, lorsque le Congrès reconnut le Sceau de 1782 comme sceau du pays, la devise fut naturellement adoptée comme devise nationale.

Elle apparut ensuite progressivement sur les sceaux de la Cour Suprême, du Département d’Etat et selon les années sur les sceaux du Président, du Vice-Président et ceux de certains Etats.
Dès la fin des années 1790, la Monnaie américaine utilise la devise sur certaines pièces. Le 12 février 1873, une loi du Congrès impose la devise sur certaines pièces.

In God We Trust (En Dieu nous croyons)

Cette phrase apparut pour la première fois au Département du Trésor pendant la Guerre de Sécession.
La première proposition vint d’un pasteur de Pennsylvanie dans une lettre qu’il adressa au Secrétaire du Trésor, Salmon P. Chase, en novembre 1861. Celui-ci en fit part au Directeur de la Monnaie, qui lui suggéra plusieurs possibilités : “Our Country, our God”, “God our Trust”. Salmon Chase arrêta finalement sa décision sur “In God We Trust” en décembre 1863. En 1864, la devise apparaissait sur la pièce de 2 cents et en 1873 le “Coinage Act” prévoyait d’utiliser cette devise sur certaines pièces.
Finalement, sur une proposition d’un député de Floride, Charles E. Bennett, la devise fut étendue à toute la monnaie (pièces et billets) le 11 juillet 1955 (69 Stat. 29. U.S. Code 324a) et devint devise nationale officielle le 30 juillet 1956 sur l’initiative du même député. (70 Stat. 732 U.S. Code 186).

Aujourd’hui, la devise nationale des Etats-Unis est “In God We Trust”.