Skip Global Navigation to Main Content
Skip Breadcrumb Navigation
Noël

Les Américains fêtent Noël de façons très diverses

Père Noël avec une petite fille

Père Noël avec une petite fille

Des jeunes danseuses rajustent leurs costumes avant une prestation du ballet Casse-noisette à Boston (Massachussetts).

Des jeunes danseuses rajustent leurs costumes avant une prestation du ballet Casse-noisette à Boston (Massachussetts).

Washington - Noël, célébré par la plupart des chrétiens le 25 décembre, commémore la naissance de Jésus de Nazareth. Les Américains, comme la plupart des peuples du monde, ont créé leurs propres traditions et célébrations, lesquelles ont beaucoup changé au fil du temps.

Aujourd'hui, la plupart des Américains mélangent des coutumes religieuses et laïques à leurs propres traditions familiales, associant souvent des mets, des décorations et des rituels issus des lieux de naissance de leurs ancêtres. Si la dinde rôtie et le jambon sont des ingrédients populaires du dîner de Noël dans l'ensemble du pays, on trouve également selon les régions des tamales, de l'oie rôtie avec du chou rouge, du riz créole à l'écrevisse, du rôti de porc ou une salade « de sept poissons ».

Dans le Sud-Ouest, des « luminarias », lanternes fabriquées au moyen de sachets de papier lestés de sable et illuminés par une bougie, sont allumées le soir de Noël. De nombreux Américains d'origine mexicaine célèbrent « Las Posadas », une procession qui représente Marie et Joseph à la recherche d'un logis à Bethléem. Les Américains d'origine suédoise organisent des festivals en l'honneur de sainte Lucie et, à Porto-Rico, il y a des « parrandas », dans lesquelles des gens vont chez leurs amis chanter des chants traditionnels, les « surprenant » et les entraînant dans leur ronde.

Si Noël est pour de nombreux Américains une fête religieuse, les tribunaux fédéraux ont maintenu son statut de jour férié officiel. Un tribunal a tenu le raisonnement suivant : « En accordant aux fonctionnaires fédéraux un congé payé le jour de Noël, l'État ne fait que reconnaître la signification culturelle de cette fête ».

Dans une certaine mesure, les fêtes non chrétiennes célébrées à peu près au même moment de l'année, notamment Kwanza pour les Afro-Américains et Hannouca pour les juifs, s'inscrivent d'une manière générale dans « la saison des fêtes ».

La création d'un Noël américain

Les premiers puritains de la Nouvelle-Angleterre ne voyaient pas d'un bon œil les tapageuses célébrations de Noël. En 1659, les colons du Massachusetts ont brièvement criminalisé la célébration de cette fête, et Noël est demeuré une journée normale de travail dans une grande partie de la Nouvelle-Angleterre et de la Pennsylvanie. Toutefois, dans d'autres régions de l'Amérique du Nord britannique, on faisait la fête avec ferveur, de joyeux drilles costumés faisant du porte-à-porte et recevant de modestes dons de nourriture et de boisson.

Le Noël commercialisé que nous connaissons aujourd'hui a commencé à voir le jour au XIXe siècle avec la nouvelle coutume d'acheter des cadeaux pour les jeunes enfants. Les « achats de Noël » ont alors commencé à prendre de l'importance sur le plan économique.

D'autres traditions sont nées au cours du XIXe siècle, notamment au fil de diverses œuvres, dont un poème publié en 1823 et intitulé « Une visite de saint Nicolas » qui voit ce dernier - plus tard devenu le Père Noël - se transformer en joyeux luron distributeur de cadeaux et voyageant dans un traîneau tiré par des rennes.

C'est l'Allemagne qui aurait inauguré la tradition du sapin de Noël au XVIe siècle. Selon la légende, le réformateur protestant Martin Luther aurait commencé par ajouter des bougies à un arbre afin de symboliser pour ses enfants les merveilles de la création divine. Le sapin de Noël est ensuite devenu populaire en Grande-Bretagne et aux États-Unis au XIXe siècle. Aujourd'hui, de nombreux Américains achètent soit un sapin naturel soit un arbre artificiel réutilisable et l'ornent de guirlandes de lumière et de diverses décorations. Dans certaines familles, les cadeaux de Noël apparaissent sous l'arbre le matin du 25 décembre - après y avoir été déposés par les membres de la famille - ou, comme le croient les jeunes enfants, après avoir été livrés par le Père Noël qui stoppe son traîneau sur le toit et descend par la cheminée.

Les cartes de Noël produites en masse on fait leur apparition vers la fin du XIXe siècle. Aujourd'hui, elles représentent des scènes religieuses ou transmettent des messages laïques, souvent humoristiques. Sur l'Internet, les cartes électroniques sont de plus en plus populaires. Toutefois, les Américains posteront quelque 20 milliards de cartes de Noël, de lettres et de colis cette année.

Les activités contemporaines

Les achats de Noël revêtant une importance cruciale pour les commerçants, Noël est devenu une « saison » à proprement parler. Le lendemain de la Journée d'action de grâce (Thanksgiving, qui est célébrée le quatrième jeudi de novembre) est appelé le « vendredi noir » (black Friday), car c'est le jour où démarrent les achats de Noël et où les commençants peuvent faire des bénéfices. Mais s'il est mauvais, il peut aussi bien les faire basculer dans le rouge (déficit).

Toutefois, cette saison de Noël ne repose pas uniquement sur les achats. Pour de nombreux Américains, c'est aussi une période d'action caritative et de bénévolat.

Sur le plan des loisirs, il existe une multitude de versions du ballet Casse-noisette (chorégraphié sur une musique de Tchaïkovski), de nombreuses fêtes de Noël organisées dans les écoles et d'innombrables récitals de chorales. À la télévision, les adultes regardent d'anciens classiques tels que A Miracle on 34th Street (Un Miracle sur la 34e rue, 1945) et It's a Wonderful Life (1946), pendant que les enfants (et les parents nostalgiques) se plongent dans des dessins animés classiques tels que A Charlie Brown Christmas (1965). De nombreuses stations de radio modifient leur programmation de façon à passer de la musique de Noël. Quant au cinéma, la période de Noël est souvent appelée la « saison des Oscars », parce que de nombreux films qui espèrent être récompensés sortent sur les écrans durant le mois de décembre.

La signification religieuse de ces fêtes demeure malgré tout l'élément le plus important pour de nombreux Américains. Certaines églises installent des crèches - scènes représentant à l'aide de figurines l'étable où serait né l'enfant Jésus ; nombre d'entre elles organisent des veillées et des messes de minuit. D'autres ont même une messe de la Nativité durant laquelle on réinterprète la naissance du Christ.

Comme c'est souvent le cas dans la vie culturelle des États-Unis, Noël reflète les valeurs d'un peuple libre et divers.